Modalités de formuler et de mettre en œuvre uneStratégie de développement durable en Afrique et dans le Monde Arabe

 

Résumé

Le développement économique et social est une vision à long terme qui doit être précédée par une entente à long terme de la société pour identifier les objectifs et les priorités et pour décider d'adopter l'approche à suivre. La réalisation de ce développement nécessite un effort constant et un travail acharné. La stratégie durable devrait être chronique et clair, la portée des programmes et des projets devrait être déterminée pour que la vision communautaire du développement se transforme en réalité, et tout cela reflète ce qui est le processus de planification du développement durable.

Le développement durable est un concept qui remplace les anciennes notions du développement et signifie le développement qui répond aux besoins des générations actuelles et assure le bien-être de la société sans endommager les besoins moraux et matériels des générations futures.

Par conséquent, nous devons travailler à la préservation et à la promotion des ressources naturelles disponibles. Le concept élargi de développement appelle à l'intégration de la dimension environnementale dans les politiques socio- économiques et celles du développement.

Le cinquième rapport du PNUD indique que les systèmes politiques afro-arabes souffrent de structures socio- économiques, politiques et institutionnels fragiles, ainsi que de nombreux défis. Ceux-ci, selon le rapport, incluent notamment l'insécurité économique, le déséquilibre de l'environnement  et l'épuisement des ressources naturelles, en plus de l'insécurité sociale, qui est alimentée par des conflits sectaires et ethniques, entre autres.

La réussite des plans de développement en Afrique et dans le Monde Arabe dépend largement des mesures sérieuses qui doivent être prises pour faire face aux défis de la mondialisation et pour saisir les opportunités disponibles. Il est également conditionnée par l'existence d'institutions démocratiques qui permettent aux citoyens arabe et africains de participer à façonner l'avenir de leur pays et de choisir librement ,d'une part, entre les options disponibles pour le développement et les outils de la réalisation de ce développement et d’autre part, entre les charges prévues et les résultats attendus de ces options  .

La région afro-arabe est dotée de ressources humaines et naturelles massives, qui, si elle est exploitée convenablement dans le domaine du développement durable, pourrait assurer que les peuples de la région vivent dans la prospérité et l’opulence. Cependant, l'absence de stratégies du développement a causé que les peuples arabes et africains souffrent du chômage et de structures législatives et institutionnelles fragiles.

Beaucoup d'obstacles entravent le développement durable en Afrique et dans le Monde arabe, dont le plus important est l'explosion démographique et l'épuisement des ressources naturelles, ainsi que les guerres et les conflits latents qui devraient être sérieusement traités pour aller de l'avant avec la réalisation du progrès souhaité.

Peut-être, les obstacles les plus importants au développement sont l'insécurité alimentaire et énergétique ainsi que le manque de fonds nécessaires pour atteindre le développement durable que nos pays aspirent.

Au cours de la dernière décennie du 20e siècle, de nombreux pays du monde, y compris des pays arabes et africains, se sont engagés à établir une stratégie de développement durable de manière à permettre de réaliser les aspirations des peuples de la région pour la prospérité économique et pour le développement. Ce faisant, ils ont enrôlé de l'aide des autorités compétentes, y compris des organisations internationales spécialisées et des organes gouvernementaux concernés.

Avant la mise en œuvre de la stratégie, il est nécessaire que les Chambres législatives prennent part à la formulation des lois qui garantissent l'exécution du plan par l'exploitation optimale des ressources naturelles tout en préservant le droit des générations futures à profiter des mêmes ressources. Par la suite, la stratégie de développement doit être formulée par les institutions gouvernementales compétentes, tandis que les organes exécutifs devraient assumer la responsabilité de faire de sérieux efforts pour mettre en œuvre la stratégie et engager la communauté dans le processus.

Dernier mais pas le moindre, le rôle de développement de l'Etat est de relier des individus et de leur propre sol national afin d'interagir avec lui dans le cadre de la charia, de la loi et de l'ordre dans le but de produire leur propre nourriture, leurs boissons et leurs vêtements. À cette fin, l'État devrait adopter une saine philosophie et une planification sage qui transforme le concept de développement dans un véritable projet qui peut être réalisé par le biais des institutions nationales.

 

  ASSECAA@2011